Vitrine du bouillonnement sonore suisse depuis 2004

« Ronronnante, peu étoffée, méconnue, figée ou cloisonnée » Label Suisse fait voler en éclats les épithètes qui scotchent la scène suisse pour lever le voile sur son foisonnement créatif. Un pari audacieux que relève depuis 2004 le festival avec à son actif, 9 éditions, 600 concerts et un public cumulé frisant les 700’000 spectateur.rice.x.s . Biennale 100 % gratuite, elle collisionne l’ensemble des scènes qui secouent le pays pour faire de Lausanne l’épicentre de leur diversité. Du classique au contemporain en passant par les musiques folkloriques (neue volksmusik), le hip hop, la pop, les nuances du rock, de l’électronique, du jazz et de l’expérimental, sa programmation défriche les talents reconnus ou en voie de l’être, brasse les courants populaires à ceux de niches, explorent les genres dans leurs tonalités et entremêle ses publics pour conjuguer leurs sensibilités et en susciter de nouvelles. Poursuivant plus loin cet engagement, la dixième édition du festival poussera sa même vocation jusqu’à amorcer un nouveau tournant.

Valeurs

L’engagement de Label Suisse ne se limite pas seulement aux tympans de son public, il est aussi :

RESPONSABLE

 

Privilégiant par définition les circuits courts dans sa programmation et dans sa ligne artistique, l’engagement du festival pour le climat concernera cette année les produits proposés et les moyens de locomotion mis à disposition de son public. Ainsi l’édition 2022 du festival bannira le plastique et autres contenants à usage unique tout en consacrant une carte « food and beverage » majoritairement composée de produits du terroir et issus de l’agriculture biologique. Parallèlement, une série de partenariats avec les CFF, les transports publics lausannois et les acteurs de la mobilité douce est actuellement à l’étude.

INCLUSIF

La diversité, Label Suisse ne la cultive pas seulement sur scène mais dans chaque molécule de son génome. A travers la gratuité de ses représentations, il prône une accessibilité totale à la culture – au-delà de toutes disparités économiques et sociales – et une inclusivité comprenant tous genres, origines et identités sexuelles confondues. De ce fait, Label Suisse se veut comme un safe space bienveillant, honnissant tout comportement discriminatoire aussi bien sur scène qu’au sein de son public. Cet engagement, Label Suisse le traduira dans sa programmation – lors de tables rondes – et sur le terrain, via des campagnes de prévention orchestrées de concert avec des associations telles que “We Can Dance It”.

ÉQUITABLE

Dévoilée au grand jour par la pandémie du Covid 19, la précarité et la marginalisation de bon nombre d’artistes et de professionnels de la musique constituent un état de fait que dénonce activement Label Suisse. De ce fait, le festival s’efforce à rémunérer équitablement l’ensemble des acteurs de la scène du pays. Qu’ils évoluent au sein de structures institutionnelles ou alternatives, qu’ils se consacrent aux musiques dites classiques ou actuelles, chaque composante de la diversité sonore suisse se doit de jouir d’une même reconnaissance. Un credo que Label Suisse n’a cessé de cultiver depuis sa création